Ma passion pour Milhaud

 

1er Prix Darius MILHAUD à l'unanimité, au CONCOURS DARIUS MILHAUD,  à Marseille, en 1986, devant un jury prestigieux (Henri Sauguet, Irène Joachim, Jean-Christophe Benoit, Geneviève Joy, Devih Erlih, Jean Roy, Jean Gallois, Lucien Guérinel,...).

Suite à ce grand Prix, Florence KATZ a beaucoup chanté Milhaud, accompagnée par Serge Cyferstein, Billy Eïdi, Solange Chiapparin, Maciej Pikulski, Jean-François Zygel... ou encore l'ensemble Erwartung.

Elle a travaillé toutes les partitions avec Madeleine Milhaud, qui connaissait si bien l'oeuvre de son mari et avec qui elle a lié une sincère amitié.

 

Mélodies de Darius Milhaud (chantées en concert)  
(classées par ordre chronologique de composition) 

(les œuvres signalées par ® ont fait l'objet d'un enregistrement en CD)

Sept Poèmes de laConnaissance de l'Est (Claudel), 

Alissa®  (Gide),

Trois Poèmes de Lucile de Chateaubriand ®,

Quatre Poèmes de Léo Latil,

D'un  cahier inédit du Journal inédit d'Eugénie de Guérin ®,

Deux  Poèmes de Coventry Patmore ®,

Poèmes juifs,

Chansons Bas (Mallarmé),

Verso Carioca (Claudel),
Deux petits Airs (Mallarmé),
Trois Poèmes deJean Cocteau,
Catalogue de Fleurs,
Poèmeopus 73 (Léo Latil),
Six Chants populaires hébraïques,
Liturgie comtadine
Trois chansons de négresse,
Six Chansons de théâtre,
Cinq prières,
Rêves,
Petites légendes (Maurice Carême),
L'amour chante (chanté uniquement chez Madeleine Milhaud)
 
Oeuvres également chantées en concert  :
Quatuor à cordes n° 3 (quatuor avec voix solo), 
Machines agricoles® (orchestre de chambre),
Catalogue de Fleurs (orchestre de chambre),
Cinq prières (avec orgue),
Adieu (voix, flûte et harpe),
                            
Le Retour de l'Enfant prodigue (la mère)
L'annonce faite à Marie (4 voix et orchestre de chambre)
 
Cantate de l'enfant et de la mère  ET  Suite de quatrains (dits chez Madeleine Milhaud)
 
quatuors vocaux :
Adages®,
Les Amours de Ronsard®,
Cantate del'inauguration du Musée del'Homme®,
Fête de la musique®, 
L'Homme et son Désir

          

 
Lieux où les œuvres ont été interprétées :
Paris (Musée d'Orsay, Salle Gaveau, Salle Cortot,Sorbonne, Studio Opéra Bastille, Bibliothèque Nationale, BNF, Radio-France, Maison de la Poésie, Théâtres des Variétés, du Palais-Royal, Musée Grévin, Saint-Sulpice, Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme,...), Château de Brangues (Claudel), Abbaye de Royaumont, Aix-en-Provence, Evian, Martigues, Marseille (Théâtres de la Criée, du Gymnase, Abbaye Saint Victor), Suisse (Neuchâtel), Allemagne (Dresde, Münich,...), Espagne (Madrid), Ukraine (Kiev, Kharkov), France-Musique, France Télévision, INA

 

 

Discographie

- Milhaud : Alissa et autres poèmes en prose

avec Serge Cyferstein, piano (Timpani)

 

- Honegger : Six poésie de Jean Cocteau

- Milhaud : Les machines agricoles

avec l'Ensemble Erwartung, dir. B. Desgraupes (Naxos "Patrimoine")

 

- Milhaud : Quatuors vocaux

Avec solistes (R. Farman/ A. Constantin/ H. Lamy/ L. Naouri) et l'ensemble Erwartung, dir. B.Desgraupes (ADDA)

 

 

Filmographie

"Madeleine, épouse Milhaud"  Documentaire de Jean Roy et Olivier Bernager

Réalisation: Michel Dieuzaide (1992) [Ludwigvan, La Sept, Sacem]

extraits d'Alissa travaillés avec Madeleine Milhaud. Florence Katz (mezzo-soprano) Serge Cyferstein (piano)

 

"Années folles, années d'ordre"  Le regard de Darius Milhaud (Darius Milhaud, 1920-1937

écrit et réalisé par Pierre Zucca (1992) [coproduction : La Sept/L'INA, avec la participation de la

SACEM et du Ministère des Affaires Etrangères]

Musiciens :  Florence Katz (mezzo-soprano), Serge Cyferstein (piano), Quatuor Arcana...

 

 

Quelques critiques :

à propos du Concours Darius Milhaud (à Marseille, nov. 1986)

 

Après la proclamation des prix, ce fut la révélation de cette voix superbe de Florence Katz, son timbre très riche, sa classe et son émotion dans l’interprétation d’un des “chants populaires hébraïques”, qui la fit applaudir interminablement.” (Le Méridional, nov.1986)

 

Par la beauté, l’aisance, la plénitude du chant, le style sans faiblesse, la maturité de la musicalité, une personnalité bien affirmée, cette mezzo commence à se placer parmi les artistes du chant qui comptent vraiment. ” (Le provençal)

 

à propos de “concerts Milhaud”

 

Quant à l'interprétation de Florence Katz, elle fut supérieure en tout point. Non seulement Florence Katz possède une belle voix, doublée d'une technique impeccable, mais encore sa diction est parfaite et elle sait communiquer les sentiments qu'elle ressent. Ce fut un grand moment de musique.” (L'Express)

 

Florence Katz, cette remarquable mezzo-soprano au timbre superbe, à la diction claire et à l'intelligence, à la sensibilité qui illuminent les Chants. ” (Le Méridional)

 

Cantó las obras vocales de manera espléndida por voz, técnica, estilo y seducción, la mezzo Florence Katz. ” (El País)

 

à propos du Disque de Mélodies de Milhaud:

 

Ces pages capitales ont trouvé en Florence Katz une interprète idéale : la voix est charnue, d'un métal égal et plein, l'expression, à la fois sobre et intense, la diction parfaite... un mezzo aussi enthousiasmant vocalement que musicalement. ” (Harry Halbreich, Crescendo)

 

Florence Katz interprète Alissa avec une intensité de sentiment, une présence de vie intérieure qui est un acte de foi. ” (Jean Hamon, Répertoire)

 

Mélodies, servies par la voix chaude et l'intelligence aigue de la mezzo — un disque à marquer d'un tas de pierres blanches... et à acheter pour les œuvres et pour les interprètes.” (G. Vialle, La Marseillaise)

 

Florence Katz possède le style et la diction appropriés à ce répertoire. Cette mezzo prend brillamment le relais d'un Hugues Cuénod. ” (Anne Rey, Le Monde)

 

De la musique, de l'âme, fluidité du discours : la brûlante intimité que lui confère, en grande artiste, Florence Katz , superbement accompagnée par Serge Cyferstein. Une "première" inoubliable. “ (Jean Gallois)

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Il y a tout juste 10 ans, je proposai un concert-conférence tout à fait original, à mes collègues professeurs de chant, lors d’un colloque de l’AFPC (Association française des professeurs de chant), au CNSM de Paris.

J’étais accompagnée pour cet événement par Jean Roy, musicologue et président de l’association des Amis de Darius Milhaud, et Solange Robin-Chiapparin, pianiste de talent, professeur au CNSM de Paris et élève de Darius Milhaud.

Jean Roy fit une introduction sur les mélodies de Milhaud, puis ce fut le tour de ce récital très particulier : un choix d’une quinzaine de mélodies, composées entre 1913 et 1964, chantables, à mon avis, par des élèves des classes de chant. C’était là, aussi, le propos de ce programme.

Pour cette soirée du 15 décembre 2014, j’ai repris et étoffé le choix des œuvres pour offrir à mes élèves la possibilité de découvrir et d’interpréter ces mélodies que j’aime et que je chante depuis 1986, année de mon 1er Prix au Concours Darius Milhaud. Je les ai travaillées avec Madeleine Milhaud, si proche des créations de son mari.

Vous découvrirez des mélodies d’une grande richesse, d’une grande variété d’écriture, de couleur et d’atmosphère, inspirées par les poètes les plus divers.

 

Ce concert est un Hommage à Darius Milhaud, décédé en 1974. 

Je le dédie à Daniel Milhaud, fils de Darius et Madeleine, qui nous a quittés il y a peu.

Professeurs, chanteurs, musicologues, amis et amateurs curieux, bienvenue !

 

 

Au programme :
extraits de :
-3 Poèmes de Jean Cocteau op59. 1919. Paris  Ed.Eschig
-Chansons de négresse op148b.  [Supervielle] 1936. Malines Ed.Salabert
-6 chansons de théatre op151b.  1936. Paris    Ed.Heugel
-3 chansons de troubadour op152b.  [Valmy-Baisse]   1936. Paris   Ed.Salabert
-Chansons de Ronsard  op223.  1941. Mills  Ed.B.H.
-5 Prières op231c. 1942. Mills  Ed.Heugel
-Rêves  op233. [textes anonymes du XXè siècle]  1942. Mills  Ed.Heugel
-Petites légendes op319. [Maurice Carême]  1952. Aspen  Ed.Heugel
-L'amour chante op409. 1964. Aspen  Ed.Theodore Presser Company
et l'intégralité de ces 3 cycles :
-Catalogue de fleurs op60  [Lucien Daudet] 1920. Aix     Ed.Durand
-4 poèmes de Catulle (voix / violon) op80  1923. Aix   Ed.Heugel
-6 chants populaires hébraïques  op86.  1925. Paris    Ed.Heugel
(1 heure de musique)