Ma passion pour la mélodie française date de mon 1er Maître...

Je débute le chant lyrique à 16 ans, auprès d'un disciple de Charles Panzera et Reynaldo Hahn.
Il parle déjà de la beauté des mots, du phrasé, du regard et de la visualisation.

J'entre à 19 ans dans la classe de Régine Crespin, cantatrice magicienne et professeur inspirée (et inspirante), puis à 21 ans, dans la classe d'Art lyrique de Gabriel Bacquier, artiste complet et professeur communicatif. C'est la rencontre aussi avec Jean-Christophe Benoit, Liliane Berton, Michel Roux, Xavier Depraz, Camille Maurane, puis Gérard Souzay , Suzanne Danco, Ruben Lifschitz et aussi Irène Joachim qui me mène vers le Concours Milhaud. Je travaillerai avec elle des mélodies de Debussy et de Chausson, mais aussi le rôle de Mélisande; elle voulait me passer le relais que lui avait transmis la grande Jane Bathori. Quel Honneur!

et puis, la rencontre de Henri Sauguet qui me confie des partitions...

Diction et amitié avec Madeleine Milhaud... Amour de la poésie aussi.

et, Prix SACEM (pour du Sauguet), Prix Honegger (et rencontre des "enfants Honegger", Jean-Claude -fils de Claire Croiza, si bienveillant- et Pascale), Prix Roussel, Lauréate de la Fondation Yehudi Menuhin, Lauréate du "Forum de la mélodie et du Lied" (organisé par le Ministère de la Culture).

Rencontre avec la nièce de Francis Poulenc, la petite fille de Germaine Tailleferre, le fils et la petite fille de Maurice Emmanuel et tant d'autres... l'amitié avec Jean Roy, Jean Gallois...

Création ou interprétation d'oeuvres auprès des compositeurs : Henri Sauguet, Henri Dutilleux, George Crumb, Guy Sacre, Jacques Castérède, Chrystel Marchand, Anthony Girard,...

Rencontre et amitié avec Guy Sacre, qui me dédie son "Album de Poil de carotte".

et la complicité avec "mes" pianistes. Le travail sans compter. L'échange et l'entente.

Marie-Catherine Girod, Serge Cyferstein, Billy Eidi, Marie-Pascale Talbot, Mercedes Proteau, Solange Chiapparin... et toutes les autres belles rencontres en Duo, concerts avec Alain Planès, Alexandre Tharaud, David Abramovitz, Maciej Pikulski, Chrisitan Ivaldi...

et les mélodies avec instruments -de un à quinze (de "Musique pour Cendrars" avec alto -de Sauguet- aux "Machines agricoles" de Milhaud, en passant par les "Mallarmé" de Ravel et tant d'autres ).

Mais comment parler de LA mélodie, sans parler DES mélodies, du Récital.

Chanter en allemand (Schumann, Robert et Clara, Schubert, Brahms, Hindemith, Henze...), anglais -et américain (Britten, Ives...), italien (Berio, Respighi...), espagnol (Granados, De Falla...), polonais (Chopin, Lutoslawski...), tchec (Dvorak, Novak...), suédois, finnois (Sibélius), norvégien, danois (Grieg), grec , yiddish, araméen (Ravel) ou encore arménien (Berio).

au Musée d'Orsay, Musée du Louvre, studio de l'opéra bastille, Invalides, Versailles, Maison de Debussy, Château de Claudel (Brangues), Abbaye de Royaumont, Aix-en-Provence...  en France ou à l'étranger...

Tout un monde en quelques mots, quelques pages... Tout un monde...

à mon tour de transmettre